VOS ANECDOTES LES PLUS DROLES DE Cette edition

Le but, comme dans le titre est de raconter, ce qui vous a fait rire ou même surpris cette année, au tant que sur le camping, au metalcorner, quand vous vous êtes balader dans Clisson (et oui il y en a) .
Cela peu être aussi bien un moment fugace, une blague entre potos, une photo, un moment fun pendant un concert etc…,
Aller, à vos anecdotes!

La famille avec les trois petits garçons qui vendent cookies et eau au détour du petit chemin vers le festival. Mon ventre vide matinal a été content.

Pas forcément drôle. Mais mignon et touchant.

Le enfants aussi m’ont pas mal touchés cette année, pourtant je suis pas gamins.

Entre la petite de quoi, 5 ans, qui arrosait les gens avec son pistolet à eau comme les grands, le papa en jupette rose bonbon qui tenait son fils par la main en allant au camping, le petit bout de chou un peu jeune à mon goût qui avait un T shirt Iron Maiden pour homme sur le dos avec un grand sourire…
La relève est assurée :stuck_out_tongue:

Mike Patton qui fait monter un gosse (7/8 ans) sur scène : Mike ne parle pas français, le gosse pas anglais, mais il finit par réussir à le faire « chanter/hurler » en duo, assis en tailleur tous les deux sur la scène.

Fin du concert, rappel : début de Raining Blood, la Valley reconnaît le riff et exulte, puis au bout de 20 s enchainement avec le début de Epic, explosion de joie, début des paroles « you want it all but you can’t have it » puis « thank you »… et fin brutale du rappel : frustrant mais quel sens de l’humour !

J’en ai une pas mauvaise :smiley:
Un pote (à priori clean) slam sur une poubelle du camping et découvre une bouteille (fermée) de Ricard. Il se la siffle d’une traite. Et là, c’est parti glisser à poil sur la bâche savonneuse du camping (au niveau des joutes de cadis).

Une copine ultra fan de Mike Patton discute avec lui, au bout d’un moment son anglais est tellement bon que Patton lui demande de plutôt parler français car lui a des notions d’italien et comprendra donc mieux ce qu’elle dit :lol:

Mercredi soir rentrant des Halles, les copains du fofo filent vers le red camp moi j’entends 3 copines qui m’appellent sur le rond-point de la guitare, je vais m’asseoir avec elles au pied de la dite guitare. Nous discutons, picolons un peu puis elles me demandent "hey Gwenn tu prendrais pas des photos de nos culs ? "
Et me voilà à 3/4h du mat’ à jouer les photographes de Q à l’aide de la lumière du spot éclairant la guitare.

Nous finissons par nous séparer, le vigile à l’entrée du site n’ayant pas bien compris les consignes m’interdit la traversée du site pour rentrer au camping bénévoles.
Je fais donc le grand tour à pied, arrivé à l’entrée des bénévoles je discute avec les vigiles pendant un moment. Constatant qu’il est très tard je prends congé, me retourne et mets le pied… dans le vide et plouf j’ai dégoté le seul fossé plein de boue de la région :o

Et ça ce n’est que le mercredi O:)

Le regard féroce et décidé du petit bout de chou (2/3ans?) qui m’a arrosé avec son watergun aussi gros que lui et les rires qui s’en sont suivis. Mignon.

2 qui me viennent en tête de suite:

  • En attendant Batushka proche de la barrière on voit un mec assis qui empile des cailloux pour passer le temps. Avec 2 potes on se met en face et on fait de même. Il met 5 minutes à remarquer, s’en suit un petit concours de qui qui fera la plus grosse. Le tout toujours sans échanger un mot. Il finit par réussir à faire une arche impressionnante avec une dizaine de cailloux en équilibre. S’en est suivi quelques applaudissements par des personnes derrière nous qui assistait à la scène amusé.

  • Un père avec deux enfants, la fille à gauche, le gamin à droite, sur les t-Shirts :

    • De la Fille, avec une flèche pointée en haut à droite : « Vieux Schnoc »
    • Du père, avec des flèches pointés en bas à droite et gauche : « Salle gosse »
    • DU fils, flêche pointée en haut à gauche : un truc dans le même esprit que « Vieux Schnoc »

Et sans oublier le circle rond-point que l’on a fait juste sous les fenêtres de la pédiatre du filston, j’espère qu’elle nous a pas observé par sa fenêtre.
Je pense que si c’est le cas, la discussion risque d’être sympa au prochain RDV pour mon fils. :smiley: :smiley: :smiley:

  • Vendredi soir vers 23h, on déguste un sandwich au BBQ argentin durement gagné, et on entame la discussion avec nos voisins de tables. 4 mecs dans les 50 ans ±, qui s’avèrent être 4 frangins qui viennent depuis des années ! Très très sympas, plus touchant que marrant comme anecdote.

  • l’équipe de champions du purple camp avec leur double tonnelle rose ! je les ai maudit après le Christophe Maé chanté à gorge déployée vendredi à 4h du mat’, mais en fait ils ont ambiancé tout le camp ! Céline Dion, les rois du monde, tout ça dès potron minet à 8h du mat’, leur petite traversée de tous les campings avec un mini saxo, une guitare sèche et un type qui charriait un groupe électrogène pour passer des sons partout, chorés à l’appui ! Et le petit moment émotion lundi matin quand tout le monde remballe, le mini saxo fait l’appel aux morts, et les mecs baissent le drapeau qu’ils avaient mis en haut du canne à pêche, tout le camping s’est arrêté le temps de la « cérémonie », avec salve nourrie d’applaudissements après coup. Vous m’avez fait rêver les gars !

Pendant Body Count, assoiffé et la bouteille vide je remarque que le type juste devant moi porte un camel bag. Je lui demande si il a de l’eau dedans ce à quoi il me répond par l’affirmative, prends ma bouteille et me tourne le dos pour la remplir puis me la rend pleine de rosé.

Le Macumba au red camp, une énorme tonnelle avec quelques lights où ils passaient les grands pontes de la pop mainstream (Britney Spears, Abba, …) toute la nuit. ça faisait quelques années que je n’avais pas vu et entendu quelque chose d’aussi marrant sur le camping du HF et qui à donné lieu à des phrases presque mythiques du genre « Hier soir après Nile j’ai fini au Macumba ».

Le Macumba était l’attraction du camping de cette année. Girls just wanna have fun!

Le jeudi soir, on a discuté un petit moment avec un mec qui promenait un blaireau empaillé avec des ailes de fée du nom de Rodolphe (le blaireau, pas le mec). Les gens qui les croisaient gueulaient « UN BLAIREAUU!!! » sur l’air de « APEROOOO ». Du coup il me semble qu’on lui a fait des bisous et donné du Ricard.
Et comme Rodolphe avait un boule ma foi fort impressionnant, on l’a surnommé « Macumba » (avant de savoir qu’il y avait un vrai Macumba au camping!).

Toujours le jeudi soir, on a croisé un mec qui dormait paisiblement sur un matelas gonflable, trainé par ses potes a travers tout le camping. Lors d’un de leur stop, un groupe a entouré le dormeur et l’a saucissonné avec de la rubalise avant d’entonner une marseillaise, tout ca sans qu’il ne se réveille (je précise qu’on l’a croisé éveillé quelques heures plus tard, donc il n’était pas en danger. Juste un gros dodo).

Le jeudi soir, enfin, on est allé récupéré un écriteau au stand Impericon et on y a inscrit « DITES NON! A LA MARIEJUANGA. JESUS WATCH (sic) YOU ». Il s’agit d’une référence au groupe Facebook parodique « Anti Weed » qui base son humour sur des exagérations completements délirantes des effets du cannabis et sur une orthographe atroce.
Du coup, nous voila avec notre panneau vers le Metal Corner. A peu pres 40 personnes nous ont demandé si on en vendait (non), et une personne nous a offert une cigarette qui fait rire.
On voulait garder le panneau pour Bongzilla, mais on l’a perdu a un moment (in)déter(miné) de la soirée.
Ironie du sort, il y a quelques jours une meuf s’est plainte sur le FB officiel du fest que la Valley sentait trop l’herbe, et que l’année prochaine elle péterait les genoux des sales junkies qui oseraient fouler le sol de la Temple entre deux concerts de Stoner. On pensait pas que notre croisade aurait autant de success :lol:

Le samedi, juste avant Limp Bizkit, un gars a gerbé sa race en plein milieu de la fosse, juste a coté de nous. Après le traditionnel circle pit autour de la galette, le concert commence. Quand Fred Durst nous a tous fait asseoir sur Break Stuff, on en menait pas large 8)

1 Like

Jeudi au centre ville sous les halles à la mi-temps du match de la France , les gendarmes passent en fourgon devant le bar et tout le monde se met à gueuler " allez les bleus , allez les bleus " , fou rire général dans le fourgon. Le soir au Red Camp , un gars qui dormait ( probablement bien attaqué ) sur son matelas dans sa tente a été porté dans une allée couché sur son matelas , une vingtaine de personnes autour ont chantés la marseillaise sans qu’il se réveille.

Pendant Juda’s Priest , la séance de limbo improvisé sous l’arche d’eau avec deux jeunes qui tenaient un pull pour faire office de corde droite , d’autres faisaient du saut en hauteur en se rétamant bien violemment parfois.

Le samedi avec mon t-shirt Pantera , un gars qui vient me demander si j’avais su que Vinnie Paul était mort , réponse affirmative et gros câlin du mec ensuite.

Pendant Bodycount sur la mainstage 1 , un mec qui arrive à grimper sur l’extension de scène , un gars de la sécu tente de le sortir mais le mec lâche rien et reste à gigoter , je pense que son festoche s’est terminé à ce moment là

Dimanche, une bande assise au sommet de l’avion de la war zone criait « on veut voir des culs » aux passants. La plus part se débinaient et à l’occasion quelqu’un montrait rapidement ses fesses. Et puis un type est arrivé qui s’est lancé dans un vrai strip tease. Il ne manquait que « You can leave your hat on » en bande son !

Un gamin fatigué d’attendre qui décide de faire du slam diving sur la file d’attente d’un restaurant. Les clients dans la file l’ont porté jusqu’au comptoir.

Une petite anecdote sympa pendant, l’apéro fofo du jeudi soir.
Misterbeer, kazz et moi même étions en train de discuter de tout et de rien; quand un festivalier et venu voir misterbeer qui est notre Foetus 2.0, lui poser la question :
« t’es bien le chanteur d’ultra vomit? »
Et misterbeer : « oui, oui, c’est bien moi ». :smiley:
La le gars lui fait un gros câlin et la misterbeer de renchérir :
« Es ce que tu as acheté mon dernière album, et es ce que tu l’as bien aimé? »
Et la Kazz et moi étions explosés de rire, pendant que notre Foetus 2.0 essayait de garder son sérieux.
Un peu plus tard, ma chère et tendre connaissant déjà misterbeer et allez le voir non loin d’une autre table de festivaliers, pour lui demander de venir chanter les canards pour l’anniversaire de notre fils.
Et moi n’étant pas très loin, j’entendais les gens de la tablé dire " et regardez les mecs, c’est le chanteur d’ultra vomit!!!"
C’est pas bien de rire de la naïveté des autres, mais notre misterbeer est la copie conforme de foetus et du coup vu que l’on était dans l’ambiance apéro fofo, on a pas pu résister. :smiley:

Samedi soir, en rentrant au parking, sur la départementale je croise un mec bourré, un poteau de signalisation descellé entre les mains, qui crie « je suis le roi Arthur, j’ai réussi à retirer Excalibur ».
Pas très citoyen, mais si drôle !

Tu ne crois pas si bien dire mikemetal:
Dimanche soir au Klub, je donne un coup de coude à mon pote de Tours:
« Regardes, c’est le chanteur d’Utlra Vomit à côté de nous »
Lui, aimant le groupe, va le voir:
« Salut, content de te rencontrer. Mon fils adore ton groupe et je l’ai emmené à votre concert à Tours »
« Super c’est sympa, bons goûts le fiston »
« Je peux faire une photo? »
Et là Misterbeer et ma pomme on éclate de rire. Mon pote ne comprend pas ce qui se passe…jusqu’a ce que je lui présente Erwann :smiley: :smiley: :smiley:
Bien content de mon coup :wink:

:smiley: :smiley: :smiley:
Le pire, c’est que misterbeer est passé me voir dans la file d’attente pour la signing session de Crisix, et j’ai failli refaire le coup avec ceux qui attendaient comme moi. Mais, il avait un concert à aller voir, donc, on ne l’a pas fait :wink:

Un type qui dormait la bouche ouverte, assis sur une chaise sous les arbres du Kingdom of Muscadet. Les gens venaient se faire photographier à côté de lui. Il ne se doute probablement toujours pas de sa nouvelle célébrité !

]:smiley: ]:smiley: ]:smiley: